Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Berthe Sylva - Du gris

Voir du même artiste


Titre : Du gris


Année : 1931


Auteurs compositeurs : E. Dumont, L. Benech


Pochette : H.Noblecourt


Durée : 3 m 2 s


Label : CBS - Gemini


Référence : 3809


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Eh Monsieur, une cigarette
Une cibiche, ça n'engage à rien
Si je te plais on fera la causette
T'es gentil, t'as l'air d'un bon chien
Tu serais moche, ce serait la même chose
Je te dirais quand même que t'es beau
Pour avoir, tu en devines bien la cause
Ce que je te demande: une pipe, un mégot
Non pas d'Anglaises, ni d'bouts dorés
Ce tabac-là, c'est du chiqué
Du gris que l'on prend dans ses doigts
Et qu'on roule
C'est fort, c'est âcre comme du bois
Ça vous saoule
C'est bon et ça vous laisse un goût
Presque louche
De sang, d'amour et de dégoût
Dans la bouche
Monsieur le Docteur, c'est grave ma blessure?
Oui je comprends, il n'y a plus d'espoir
Le coupable, je n'en sais rien, je vous le jure
C'est le métier, la rue, le trottoir
Le coupable, ah je peux bien vous le dire
C'est les hommes avec leur amour
C'est le cœur qui se laisse séduire
La misère qui dure nuit et jour
Et puis je m'en fous, tenez, donnez-moi
Avant de mourir une dernière fois
Du gris, que dans mes pauvres doigts
Je le roule
C'est bon, c'est fort, ça monte en moi
Ça me saoule
Je sens que mon âme s'en ira
Moins farouche
Dans la fumée qui sortira
De ma bouche
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
Trocol Harum Le 27/03/2021 à 03:59
La chanson "Du gris" a été créée par la chanteuse Fréhel, en 1925, lors de son passage à l'Olympia mais il n'y a pas eu alors d'enregistrement de ce titre. Berthe Silvia l'enregistre en première fois en 1931 puis reprend le titre en 1961.
Fauvelus Le 31/05/2021 à 10:51
A titre posthume alors, vue qu'elle est morte en 1941… En tous cas l'enregistrement qu'on entend ici est bien celui enregistré le 15 octobre 1931 avec l'orchestre André Valsien.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !